«Bras dessus bras dessous » : du vin rosé et des tatouages

En engageant cette opération inédite, les vignerons de l’AOC Costières de Nîmes veulent en effet marquer les esprits autant que les épidermes. Le concept : cinq tatouages éphémères à l’effigie de l’appellation, à retrouver à partir du mois de juin à Paris chez certains cavistes puis tout l’été dans les caveaux de vente des vignerons. Avec un message-clé : vive l’été, vive le rosé, vive l’AOC Costières de Nîmes ! 
 

Le teaser officiel de la campagne est en ligne

 

Où trouver les planches de tattoos ?

Imprimées en édition limitée, elles seront diffusées à partir du mois de juin dans une dizaine de caves à vin de la région parisienne ainsi que dans certains caveaux de vente des vignerons et caves coopératives de l’appellation. Elles y seront offertes tout l’été pour l’achat d’une ou plusieurs bouteilles de vin rosé des Costières de Nîmes… mais l’on pourra aussi en gagner sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). 

 

Que représentent les tattoos ?

Du palmier, du crocodile… Les motifs symboliques de l’appellation nîmoise, présents sur son emblème, se mêlent ici aux attributs caractéristiques du vin : la bouteille, le verre, le lever de coude… et surtout les hommes et les femmes pour qui le vin rosé est synonyme de découverte, de partage et de convivialité ! Le trait graphique : des dessins à la fois minimalistes et très colorés. 

 

Qui a dessiné les planches de tattoos ?

C’est le tatoueur-star Carlo Amen qui a conçu les cinq tatouages éphémères proposées pendant l’opération. Né dans le nord de la France de parents artistes, ce passionné d’art primitif, âgé de 35 ans, a développé au fil de ses nombreux voyages un style néo-cubiste qui détonne. Il est l’un des artistes résidents du salon Les Maux Bleus, fameux salon situé dans le quartier du Marais (Paris, 3e).  

 

Comment suivre l’événement sur les réseaux sociaux ?

L’opération combinera en effet une importante campagne sur les réseaux sociaux avec la production de contenus dédiés, dont une vidéo avec Carlo Amen et des photos des vignerons tatoués. Un jeu-concours à retrouver sur la page Facebook et le compte Instagram de l’appellation permettra également de tenter de gagner différents cadeaux, dont des planches de tattoos, simplement en taggant un·e ami·e. 

 

Pourquoi ça s’appelle « Bras dessus bras dessous » ?

L’heure de la revanche. Après le trop long hiver sanitaire, on relève la tête, on bombe le torse… et on dénude les bras. C’est enfin le printemps, c’est l’été bientôt. Les saisons de la joie de vivre. Les saisons de la joie de revivre, du carpe diem, du panache, du fugace, du rosé aussi. Cette collection de tattoos éphémères tient ainsi du petit manifeste, un manifeste qui dirait : faites-vous plaisir, portez haut les couleurs de la vie. Et puis, dans les Costières de Nîmes, tout au bout de la Vallée du Rhône, il n’y a que des durs à la tâche avec des vignerons qui sont de ceux qui travaillent à la force des bras, qui bravent les éléments pour cultiver une vigne qui pousse au milieu d’une nature puissante, qui exposent la peau de leurs bras à la virulence du soleil gardois. Le rosé est un peu leur étendard, un cri de ralliement qui dit qu’il faut embrasser la vie, que les efforts sont un jour récompensés.  

 

Et le rosé dans tout ça ?

Avec le blanc et le rouge, le rosé compose une belle trilogie. C’est même l’une des couleurs emblématiques de l’AOC Costières de Nîmes puisqu’il représente 48 % de la production de l’appellation. Associés aux beaux jours, les vins rosés, gourmands et fruités, participent pleinement à l’image d’un vignoble, le nôtre, qui a le goût de la fête et du bon temps passé ensemble.  

 

N’oubliez pas : partagez vos belles photos de bras tatoués avec la collection de tattoos éphémères signés par Carlo Amen avec le hashtag #costieresdenimes !

publié le 10 mai 2021

Commentaires

Êtes-vous membre de la CrocoTeam ?

Les commentaires sont ouverts aux membres de la CrocoTeam. Inscriptions ici